25 février 2024

Quarante-quatre dispositifs de concentration de poissons supplémentaires installés en 2022

0

Pour maintenir un parc permanent de Dispositifs de concentration de poissons en Polynésie française, la DRM a ancré quarante-quatre DCP en 2022, essentiellement aux îles du Vent et dans l’archipel des Tuamotu, peut-on lire dans le conseil des ministres du jour.

Le programme d’ancrage de Dispositifs de concentration de poissons (DCP), exclusivement financé et géré par le Pays, a été initié en 1981 pour accompagner le développement de la flottille côtière artisanale et a été progressivement étendu aux archipels éloignés dans un souci principal de sécurité et sureté alimentaire, et faire face aux effets du changement climatique.

Ces dispositifs sont financés et déployés par la Direction des ressources marines (DRM) pour permettre aux pêcheurs professionnels, détenteur d’une licence de pêche, d’optimiser leur sortie de pêche et de réduire en particulier leur consommation de carburant.

Les DCP ancrés permettent de concentrer les poissons du large, qui restent à proximité pendant plusieurs jours quelques fois. Les DCP déployés par la DRM sont ancrés à une moyenne de 10 miles nautiques des côtes, donc seulement accessibles aux navires professionnels armés en 3ème catégorie de navigation (4ème catégorie pour les navires de plaisance). Les navires lagonaires ne peuvent pas avoir accès à ces dispositifs. Les DCP sont constitués d’un chainon de bouées jaunes en surface et sont ancrés à des profondeurs de plus de 1000 m.

Pour maintenir un parc permanent de DCP en Polynésie française, la DRM a ancré 44 DCP en 2022, essentiellement aux îles du Vent et dans l’archipel des Tuamotu. La distribution des ancrages est répartie comme suit  : 12 DCP ancrés aux îles du vent (Haapiti, Atiha, Paea, Punaauia, Papeete, Tetiaroa, Mataiea Large, Atimaono, Papara Large, Teahupoo-Pari, Tautira-Pari, Tautira) ; 16 DCP ancrés aux Tuamotu du Centre, de l’Est et aux Gambier (Katiu, Makemo, Raroia, Takume, Hikueru, Marokau, Hao (x2), Nukutavake, Tureia, Pukarua, Reao, Mangareva (x2), Tematangi, Hereheretue) et 16 DCP aux Tuamotu de l’Ouest et Centre (Makatea, Rangiroa, Ahe, Takapoto, Kauehi, Raraka, Fakarava (x2), Aratika, Faaite (x2), Anaa, Niau, Apataki, Arutua, Kaukura).

Ainsi, l’ensemble du territoire de la Polynésie française totalisait 105 DCP ancrés en place en décembre 2022, dont 24 DCP aux îles du vent, 10 DCP aux îles Sous-le-Vent, 25 DCP aux Tuamotu de l’Ouest, 24 DCP aux Tuamotu du Centre, de l’Est et aux Gambier, 21 DCP aux Marquises et 1 DCP aux Australes.

Des pistes de réflexion pour le développement de DCP « mobiles »

Pour 2023, la DRM prévoit l’ancrage d’une quarantaine de nouveaux DCP au minimum pour compléter tous les parcs de DCP de la Polynésie française, de la façon suivante : 22 nouveaux DCP dans la Société avec l’ancrage de 10 nouveaux DCP aux îles du Vent, dont Tetiaroa-Onetahi, Maiao, Haut-fond Haapiti, Tiahura, Papenoo, Tiarei, Hitiaa, Papeari, Paea-Orofero, Tautira proximité ; 12 nouveaux DCP aux îles Sous-le-Vent, dont 3 à Huahine, 2 à Raiatea, 3 à Borabora, 1 à Tupai et 3 à Maupiti. 10 nouveaux DCP aux Australes dont 3 à Rurutu, 2 à Tubuai, 2 à Raivavae et 2 à Rimatara et 1 à Rapa et 8 nouveaux DCP aux Tuamotu du Centre et Nord, dont Amanu, Vahitahi, Vairaatea, Tatakoto, Pukapuka, Fangatau, Fakahina et Napuka.

En termes de recherche, des pistes de réflexions seront menées pour le développement de DCP « mobiles » et autonomes opérant exclusivement dans la Zone économique exclusive (ZEE) polynésienne, afin de fixer des bancs de poissons pélagiques dans des zones peu exploitées et les rabattre vers les zones habituellement ciblées par nos pêcheurs artisanaux côtiers. Cette réflexion s’inscrit dans un souci de réduction de l’utilisation de matériaux non dégradables pour agréger les thonidés.

Enfin, rappelons qu’il est strictement interdit d’amarrer son bateau au DCP, d’attacher des DCP dérivants ou autres matériels contribuant à sa dégradation, de pêcher dans un rayon de 100 mètres autour du DCP, et il est fortement conseillé d’informer dans les meilleurs délais, la DRM de toute dégradation constatée du DCP, et ce afin de prolonger leur durée de vie et de continuer à profiter pleinement de ces bienfaits.

Contact DRM : Tél 40 502 550, Mail : drm@administration.gov.pf

Loading

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :