Soutien aux éleveurs porcins: « Nous allons agir assez vite » déclare Y. Raffin

En marge de la deuxième séance de la session administrative à l’assemblée de la Polynésie française, le ministre des Finances, Yvonnic Raffin, a assuré les professionnels concernés du soutien du Pays.

La filière porcine en Polynésie française traverse des heures difficiles. En cause: le surenchérissement brutal et important, de l’ordre de 35%, du coût de l’importation des aliments pour animaux. Ce qui porte gravement atteinte à l’équilibre financier des exploitations…

‘Il n’y a pas de refus de ma part », a assuré le représentant du gouvernement, « nous allons agir assez vite! »

Saisi le 7 avril sur cette problématique, le ministre des Finances a donc demandé aux personnes concernées, par l’intermédiaire de son collègue de l’Agriculture, de pouvoir disposer d’un certain nombre d’éléments chiffrés (bilans, comptes d’exploitation…) permettant d’actionner le montant d’aide publique correspondant.

Parallèlement, Yvonnic Raffin reconnaît que plusieurs solutions sont sur le table, qu’il s’agisse de réduire les quotas d’importation de viande de porc ou bien, de libérer les prix. Tout en veillant naturellement à préserver le pouvoir d’achat des consommateurs.

En attendant, tout sera fait pour éviter toute pénurie de viande de porc dans les jours, semaines et mois à venir, a t’il conclu.

 378 visiteurs total,  5 visiteurs aujourd'hui

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :